"Le cinéma semble devoir toujours osciller entre deux tendances : la capture plus ou moins brute du réel (le document) et la construction d'un espace imaginaire (le rêve)." Pascal Bonitzer

En ce moment, le Cinéma est mon meilleur ami. Malgré l'approche des partiels et le travail à faire, je n'arrive pas à me retenir. Cinéma cinéma cinéma... pourquoi !
Pourquoi toutes ces émotions, pourquoi ce besoin de toi. En vain, les réponses claires ne se traduisent que par les pulsions restreintes d'applaudir à la fin des séances.

Aujourd'hui, deux camarades de cours sont allés voir le second volet de Twilight ; oeuvre adapté d'une série de bouquins qui n'auraient jamais trouvé un si grand succès auprès des jeunes sans son apparition au ciné, bref. Pour moi, n'ayant pas lu les livres, n'ayant pas vu le premier film, et la bande annonce ne m'attirant vraiment pas, j'ai choisi d'aller voir L'homme de chevet, qui me tentait depuis un moment. 

L'homme de chevet

Alain Monne, 2009, 1h33

Déçue je ne le fus point. Un film qui nous traîne, nous entraîne... nous enchaîne, s'élance, danse une folle farandole... dont nos deux corps enlacés s'envolent. Belle référence à Edith Piaf, n'est ce pas ? Deux de ses chansons font partie de la bande originale. Mais mis à part la piste sonore, les images, le synopsis et la façon dont il est traité, sont réellement... beaux. Je ne saurais pas comment le décrire. 
Ce film nous transporte comme il se doit. On plonge dedans et on y ressort sans brusquerie. On n'attend rien, et tout. On se laisse faire. On accepte sans rechigner. On se résigne avec plaisir. Empli d'émotions, quelques passages sportifs sur la boxe qui peuvent faire mal, tendresse survie à quel-qu’agressivité de départ... Quand aux acteurs... Sophie Marceau a un rôle pas facile bien qu'immobile (vous me comprendrez en le regardant), qu'elle incarne somptueusement bien. ChristopheLamber quant à lui joue un personnage qui lui siait à merveille. Ces deux acteurs forment un duo remarquable, dans un film superbe.
 
Enfin, juste pour informations supplémentaires, sachez que ce film :
- a reçu le Prix du public, festival d'Angoulème 2009
- est nommé Grand prix du meilleur scénariste, Sopadin
- est Lauréat de la fondation Groupama Gan pour le Cinéma.
 
Classé dans les genres drame, et romance.