"La petite part de bonheur à laquelle l'homme peut prétendre n'existe que dans la mesure où il cesse de penser à lui." Theodor Reik - Of Love and Lust

Bus Palladium

Christopher Thompson

AFFICHE_BUSPALLADIUM.jpg


Cinq potes, des rêves plein la tête, de l'amour plein de le coeur, et la musique dans l'âme ! "Lust, c'est le meilleur groupe du monde depuis les Stones, avant la mort de Brian Jones."

 
MERCI D'APPLAUDIR :
Christopher Thompson, à la réalisation !
Ainsi que le superbe jeux d'acteurs, je cite : Marc-André Grondin (qu'on avait déjà vu dans C.R.A.Z.Y., deJean-Marc Vallée et dans Le Premier Jour du Reste de ta Vie de Rémi Besançon), Arthur Dupont (révélation pour ce jeune comédiens en herbe), Elisa Sednaoui, ainsi que les autres membres de l'équipe.
 
Si je ne dis pas de bêtises, il me semble que ce film est le premier long-métrage de Christopher Thompson, bravo encore plus énorme. L'ayant vu (de mes propres yeux, oui oui) parler de son film, je peux vous dire qu'il est conscient ce qu'il a fait, il en parle très bien, qu'il n'a pas la grosse tête pour autant, et perso, j'espère qu'il compte poursuivre dans le milieu !

La construction du film est bien, il ne cherche pas à nous mettre dans le suspense, dès le début, on connait la fin. C'est un plus, ç'aurait presque été inutile de nous laisser dans l'attente - de plus, ce n'était pas son but. L'émotion à la fin n'en est pas moindre.
Le film comprend deux sortes d'images : le type de films personnels qu'on fait en guise de souvenirs comme l'on prend des photos ; et le film lui-même. Il y a un souci du détail pour l'époque du film, je dirai fin des années 80, avec les vieux baladeurs cassettes, les décors, tenues vestimentaires et coupes de cheveux, ainsi que les mentalités que l'on regretterait presque.

Ce film, c'est un vrai moment de bonheur, avec un grand coup dans la gueule !


 * B U S   P A L L A D I U M *

 

"T'as déjà eu l'impression d'être important, d'avoir la sensation que t'allais faire quelque chose grand dans ta vie, que t'avais un destin ?
- Non ; et toi ?
- Tout l'temps."